Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque photographie a une histoire qui mérite parfois d'être racontée, à condition que la propriété émergente, comme le dit si bien Hubert Reeves, justifie sa survie.

First one sur le papier

Publié le 5 Février 2012 par Bruno Hilaire in Portrait

(signé)Bourget N°008 (PM)

 

Paris Air show 2011. Soudain des "men in black", tatouage de serpent dans le cou, pas franchement rigolos, nous demandent de nous pousser, ou pour ceux qui sont déjà au bord, de ne plus bouger. Vu la taille, la gueule et le ton du man, soit je tente un " t'as qu'à bouger toi-même, du gland", soit je m'exécute ! Comme je suis encore là parmi vous pour narrer cette scénette,  je vous laisse deviner ce que j'ai choisi.

Nous voilà pétrifiés comme à Pompéi ! Quand je dis « nous », j'entends les visiteurs et mon gendre pilote, qui se moque des Men et insiste pour que l'on aille voir un drone paramoteur.  

Au débouché d'un stand, s'en suit une horde de téléobjectifs, de caméras,  à l'équilibre précaire, qui nous fonce dessus.  Comme s'il y avait une compétition de tournage, shooting ou filmage, à reculons, et en courant. Oui courir en reculant avec une caméra à l'épaule. Une grosse caméra, de celle qu'utilisent les reporters de télévision.

Et là, je distingue en premier le premier, ministre, puis la seconde, ministre, qui rêve de devenir présidente. Elle a déjà les initiales pour.

Je suis photographe. J'ai le 200mm prêt à bondir. D'instinct. Je ne sais pas quoi en faire mais l'occasion se présente. Alors j'en shoote trois. Pourquoi pas moi aussi ? En même temps je me dis qu'il me tarde que la gauche gagne, parce qu'en j'ai marre de faire des gens de droite au Bourget. C'est amusant de détailler sur photoshop un premier ministre, de regarder comment il se rase, comme vous et moi, de voir qu'il se rate aussi, parfois (hi hi), ou alors qu'il se gratte le menton, peut-être ! Des soucis ?

Bon il passe, pas de quoi en faire tout un plat, ni même une « histoire d'une photo »

Les Men in black disparaissent comme par téléportation et la foule qui s'était écartée reprend possession des allées, dans un mouvement brownien (je sais, c'est mon passé de chimiste qui resurgit).
Alors que je tarde à bouger, une fois la foule dissipée,  un homme en costume cravate qui se tenait à mes côtés, look ministrable, dit à son voisin qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau :

- Ben ça va, tu l'as vu passer ton troufignon !

Les bras m'en sont tombés.

Pas mieux !

 

Le premier tour des élections présidentielles est le 22 avril 2012

Commenter cet article

Nousk2 19/02/2012 09:08

N'empêche que le drone était vachement plus intéressant !! ;-)